Présentation des fonds
L’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain est une institution de recherche complexe à l’articulation de la recherche française et européenne d’un côté et de la recherche maghrébine de l’autre. Pour la conduite de ses programmes, l’Institut dispose d’une bibliothèque de recherche en sciences humaines et sociales. Elle comporte un fonds historique hérité des ressources du Centre de Documentation Tunisie-Maghreb (1980-1991), et depuis la création de l’IRMC en 1992, la bibliothèque s’est enrichie grâce à une politique d’achat conséquente, à une politique d’échanges réguliers ou à des dons d’institutions universitaires, de recherche maghrébines et européennes et de particuliers. Actuellement les fonds de la bibliothèque comptent 30 000 ouvrages et brochures. 3200 titres de périodiques dont 150 vivants.
 
L’origine
On ne peut parler des fonds de la bibliothèque de l’IRMC sans parler du Centre de Documentation Tunisie-Maghreb (CDTM, 1979-1991). En effet, la vocation première du CDTM était de conserver et de réunir les fonds historiques français de Tunis notamment les fonds de la bibliothèque interne de la Résidence générale de France à Tunis, du Contrôle Civil (1881-1956), de la bibliothèque du Consulat de France,les bibliothèques du service de presse de l’ambassade, la bibliothèque du lycée Carnot et la bibliothèque Charles de Gaulle.
Après l’indépendance, la bibliothèque interne de la Résidence a été conservée dans les locaux de la chancellerie française et transférée en 1976 par le Service Culturel de cette ambassade aux fins d’inventaire, de restauration et de mise en valeur.
La création et l’ouverture au public de CDTM en novembre 1979, a permis aux universitaires et aux chercheurs de consulter ces ouvrages ainsi que d’autres fonds historiques, tels ceux de Pierre Grandchamp, archiviste de la Résidence générale de France (2 800 documents) et de Charles Saumagne, historien, archéologue et avocat dans un fonds total de 10 000 volumes et 600 titres de périodiques. Ce dernier regroupe des publications officielles tunisiennes sous le protectorat français (documents non commercialisés et qui n’ont pas fait l’objet de dépôt légal en France) en plus d’ouvrages rares publiés entre 1930 et 1956 et d’un fonds de périodiques et de publications en série touchant tous les secteurs de la vie économique et culturelle de la Tunisie. En 1986, la vocation première de bibliothèque spécialisée sur le Maghreb a été élargie pour répondre aux objectifs de la recherche française de connaissance des sociétés maghrébines contemporaines : ses priorités portent principalement sur la diffusion d’une information documentaire spécialisée, l’aide aux publications, l’accueil d’allocataires de recherche, la gestion de certains programmes franco-tunisiens de coopération en sciences humaines et sociales, l’organisation de conférences et de tables rondes ainsi que sur le lancement de publications spécifiques. En 1991, il a été décidé de créer l’IRMC.
 
Les grandes dates
1979 : Création du Centre de Documentation Tunisie-Maghreb.
1986 : Elargissement de la vocation principale du Centre de documentation à la gestion de certains programmes de recherche franco-tunisiens.
1992 : Création de l’Institut de Recherche sur le Maghreb Contemporain