Gilles FERRÉOL, Pierre-Noël DENIEUIL (dir.), 2013, La violence scolaire : Acteurs, contextes, dispositifs. Regards croisés France-Maghreb, Fernelmont, Editions modulaires européennes, coll. Mondes méditerranéens, 245 p., ISBN : 978-2-8066-1025-6.


MEDIAS/COMMUNICATION

PRIX : 16,15 € / 15 Dt


En mars puis en décembre 2011, se sont tenus d’abord à Tunis, ensuite à Alger, deux colloques pluridisciplinaires ayant pour thème la violence scolaire envisagée dans une perspective comparative France-Maghreb. Ces rencontres ont réuni des enseignants-chercheurs, de jeunes docteurs ou doctorants, des responsables associatifs ou ministériels spécialisés dans ce domaine d’étude. Dix-huit communications, regroupées ici en trois grandes parties, ont été présentées et ont donné lieu à des échanges très fructueux. Dans un premier temps, des éléments de cadrage et de problématisation sont proposés. L’accent est mis sur un certain nombre de débats et de questionnements ayant trait aux dysfonctionnements de l’institution éducative, aux désordres et aux incivilités qui en découlent, ainsi qu’à l’apprentissage du métier d’élève ou de la citoyenneté, sans oublier l’impact des médias ou des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Une place importante est ensuite accordée aux constats et aux interprétations à partir d’études de cas relatives notamment à l’Algérie, à la Tunisie et à la Libye. On s’interroge alors, en prenant appui sur une méthodologie associant – selon diverses modalités – observations in situ, questionnaires et entretiens, sur les formes et les processus, les représentations et les stratégies, le poids des facteurs endogènes ou exogènes. Les six derniers chapitres se focalisent sur les expérimentations et les dispositifs mis en œuvre afin de combattre le plus efficacement possible un tel fléau, qu’il s’agisse de décrochage, d’inadaptation ou de déviance.


 SOMMAIRE
 
 
Gilles FERRÉOL, Introduction.
 
I. Éléments de cadrage et de problématisation

Jean-Yves CAUSER, Violence de l’école ou violences à l’école.
Bernard JOLIBERT, La relation enseignante, entre violence et autorité.
Fazia FERAOUN, Dérèglements scolaires et autorité pédagogique.
Abdelouahab MATARI, Sur l’anthropologie philosophique : de l’incivilité et de l’insociabilité.
Ahmed MAINSI, Éducation à la citoyenneté : agir en amont.
Kenza DALI, La réception médiatique : l’enfant entre violence réelle et violence virtuelle.
 
II. État des lieux et interprétations

Nourredine HAKIKI, Désordres scolaires et nouvel âge de la jeunesse algérienne.
Said GHEDIR, Formes et impacts de la violence scolaire au sein du système éducatif algérien : les perceptions des élèves.
Sleheddinne BEN FREDJ, Violence scolaire en Tunisie : acteurs et perceptions.
Moez BEN HMIDA, Violence à l’école tunisienne : causes et stratégies d’actions. Étude qualitative dans des collèges du centre-ville de Tunis.
Moez TRIKI, Jeunes et violence : étude sur les facteurs et les manifestations du comportement violent chez les collégiens des quartiers populaires du Grand Tunis.
Mohamed AHBIEL, Les sanctions et l’abus d’autorité dans l’école libyenne.
 
III. Expérimentations et dispositifs

Gilles FERRÉOL, Décrochage scolaire et lycée de toutes les chances Éric Dugas, Repenser les violences à l’école : le cas des activités physiques et sportives.
Pierre-Noël DENIEUIL, Houda LAROUSSI, Le travail des enfants au Maroc : une alternative à la défaillance d’un système scolaire générateur d’exclusion et de violences ?
Moufida ABASSI, Violence à l’encontre de l’enfant : les solutions envisagées.
Fatma MEDIOUNI, Ahmed MAINSI, La violence scolaire : une stratégie d’affrontement dans le processus de décrochage scolaire.
Atef BOURGHIDA, Apport du CDIS de Tunis en matière de lutte contre l’inadaptation scolaire et la déviance.