Pierre Robert BADUEL (dir.), 2007, Construire un monde ? Mondialisation, Pluralisme et Universalisme, coll. Connaissance du Maghreb, Paris, IRMC-Maisonneuve & Larose, 332 p., ISBN : 978-2-7068-1968-1.


HISTOIRE/HISTORIOGRAPHIE/PATRIMOINE - ANTHROPOLOGIE/SOCIOLOGIE

PRIX : Epuisé / 15 Dt

 


Choc des civilisations vs/dialogue des civilisations ? Réalisme belliciste vs/irénisme moralisateur ? Renvoyant dos à dos ces représentations binaires idéologiquement efficaces et scientifiquement incertaines, Construire un monde ? propose de tenir ensemble dans la réflexion la mondialisation dont le mouvement apparaît imparable, le pluralisme que la première tend à réduire au nom d’une rationalité qu’elle incarnerait, et le principe d’universalisme qui représente le moyen d’éviter les replis identitaires et de promouvoir la recherche des voies d’une cohabitation durable des individus, des sociétés et des cultures. Sont d’abord questionnées quelques figures de pluralisme au Moyen Age encore souvent invoquées par le discours contemporain sur les rapports entre communautés et civilisations : Al-Andalus et l’Espagne, le moment du passage d’une grande civilisation à une autre (de Byzance à Istanbul), la place d’Averroès et de l’averroïsme dans la pensée médiévale européenne. Ensuite sont interrogées quelques solutions universalisables apportées historiquement à la question du projet de cité commune dans des situations de crise potentielle ou réelle : l’invention de l’humanisme, les esquisses de métissages et de cosmopolitisme, l’idéal de civilité. La dernière partie, à la lumière des sciences politiques et économiques et du droit international, aborde la question de la compatibilité aujourd’hui du pluralisme, de l’universalisme et de la mondialisation dont la qualification de libérale euphémise la poursuite d’une occidentalisation du monde. La construction d’un monde économique et informationnel plus unifié et humainement plus vivable demain qu’aujourd’hui ne suppose-elle pas d’être impérativement accompagnée d’un souci éthique universaliste et d’une politique de pleine reconnaissance du pluralisme des valeurs et des sociétés dans toutes les provinces du monde ?


 SOMMAIRE
 
 
Pierre Robert BADUEL, Mondialisation, pluralisme et universalisme. Introduction.
 
I. Figures d’un pluralisme sociétal et culturel au moyen âge
 
Mercedes GARCÍA ARENAL, Al-Andalus et l’Espagne. La trajectoire d’un débat.
Michel BALIVET, De Byzance à Istanbul le jeu des transmissions et des transformations culturelles et sociales d’un Empire à l’autre.
Alain de LIBERA Averroès et l’averroïsme. Un tournant de la pensée occidentale ?
 
II. Pluralisme et universalisme : les alternatives sociétales
 
Dominique MALLET, La volière d’Abû Hayyân. Remarques sur l’humanisme d’Abû Hayyân al-Tawhîdî.
Stéphane YERASIMOS, Le cosmopolitisme avant les nationalismes.
Serge GRUZINSKI, Métissages culturels et mondialisations. Histoire et science-fiction.
Patrick PHARO, Civilité et démocratie.
 
III. Pluralisme et universalisme au temps de la mondialisation libérale
 
Monique CHEMILLIER-GENDREAU, Droit international ou droit mondial ?
Mireille DELMAS-MARTY, Le paradigme du crime contre l’humanité : construire l’humanité comme valeur.
Wladimir ANDREFF, Pluralisme, multilatéralisme et universalisme dans l’analyse économique de la mondialisation.
Bertrand BADIE, Crise de la puissance et désordre international.
Slim LAGHMANI, Puissance et démocratie dans L’impuissance de la puissance de Bertrand Badie.