TUNISIE. Nidaa Tounes en tête ou la victoire du vote utile

le 27 octobre 2014

La Tunisie a connu ce dimanche 26 octobre ses premières élections libres. Une grande victoire pour le pays, qui semble avoir choisi à la tête de son futur gouvernement le parti séculier Nidaa Tounes, arrivé en tête du scrutin selon des sondages sortis des urnes. Que représente ce parti et comment va-t-il gouverner le pays ? Eléments de réponse.

Des résultats encore partiels

Il n'y avait lundi à la mi-journée aucun résultat disponible du scrutin législatif qui s'est tenu dimanche 26 octobre. Mais deux estimations, communiquées par des chaînes de télévision, basées sur des sondages sortie des urnes effectués par des instituts tunisiens, placent le parti séculier Nidaa Tounes en tête (avec 36 à 37% des voix) devant le parti islamiste Ennahda (26 à 24%).

Des estimations qui prêtent à caution. La Tunisie a en effet peu d'expérience dans ce domaine, ces élections étant seulement les secondes élections libres du pays. "La liste électorale n'est pas la même qu'en 2011, ce ne sont pas tout à fait les mêmes partis qui se présentaient, les instituts de sondages ne peuvent donc pas calculer le taux de redressement", explique le politologue Jérôme Heurtaux, chercheur à l'Institut de recherche sur le Maghreb contemporain à Tunis.

Certains indices permettent toutefois de leur accorder du crédit. Tout d'abord, les résultats fournis par les deux instituts se recoupent pour les deux partis arrivés en tête. Et puis, "le meilleur indice de leur relative fiabilité est que Nidaa Tounes et Ennahda ont confirmé tous les deux être arrivés en première et deuxième position", indique Jérôme Heurtaux. Difficile pourtant de faire des conjectures sur des résultats qui n'en sont pas : "Les pourcentages évoqués ne sont que des tendances qui doivent être affinées. Par exemple, si l'écart se réduit entre les deux premiers, les logiques qui vont présider à la formation de la coalition majoritaire ne seront sans doute pas les mêmes", souligne le politologue. "Surtout pour les partis qui suivent", renchérit-il. "Avec des résultats entre 3% et 5%, et avec une marge d'erreur de 2 à 3 points, plus aucun score n'a vraiment de sens".

Qui est Nidaa Tounes ?

Accusé par certains de ses détracteurs d'être le parti refuge d'anciens du parti de Ben Ali, Nidaa Tounes est en fait un parti composite qui a, certes, admis dans ses rangs certains membres du RCD. Tentons donc de décomposer avec Jérôme Heurtaux ce qu'est l'offre politique de Nidaa Tounes. "On trouve dans ce parti des membres de la gauche tunisienne dont certains étaient des opposants au régime de Ben Ali. Les têtes de liste de Nidaa Tounes ne sont pas en majorité d'anciens benalistes", explique le chercheur. "Il y a même d'anciens destouriens qui considèrent que Nidaa Tounes ne les représentent pas."

Lire la suite...