L'UGTT une passion tunisienne

atlas

Le 15 mai 2015

Interview de Hèla Yousfi à propos de l'ouvrage IRMC, L'UGTT, une passion tunisienne.
 
« Ouvrir cette boite noire qu’est l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens », tel est l’ambitieux projet que se propose Héla Yousfi, sociologue des organisations. Dans son ouvrage sous-titré « Enquête sur les syndicalistes en révolution », l’universitaire enseignante à l’Université Paris Dauphine se focalise plus précisément sur l’action, notamment politique, de la centrale syndicale durant la période 2011 – 2014, du déclenchement de la révolution de la dignité jusqu’au dialogue national.
« Ouvrir cette boite noire qu’est l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens », tel est l’ambitieux projet que se propose Hèla Yousfi, sociologue des organisations. Dans son ouvrage sous-titré « Enquête sur les syndicalistes en révolution », l’universitaire, enseignante à l’Université Paris Dauphine, se focalise plus précisément sur l’action, notamment politique, de la centrale syndicale durant la période 2011–2014, du déclenchement de la révolution de la dignité jusqu’au dialogue national.
 
A la fois recueil de témoignages de gens du sérail syndicaliste, bilan critique, et enquête sur les divers clivages qui traversent l’UGTT en cette période de mutations où le principal syndicat joue un rôle clé grandissant dans le paysage politique et social tunisien, le livre est aussi celui d’une chercheuse, ayant la légitimité filiale (fille de parents militants syndicalistes) et intellectuelle pour s’emparer d’un sujet complexe.
 
Hèla Yousfi y explique que, dès sa genèse à l’aune des luttes de décolonisation, l’UGTT endosse un rôle éminemment politique, indissociable de sa vocation plus classique de défense des travailleurs. Devenue une force d’arbitrage, voire le principal régulateur de la vie politique avec l’affaiblissement de l’Etat, en marge du dialogue national, l’UGTT fait cependant face à des critiques autour de sa politisation accrue, et d’un « consensus de classes » conclu avec la classe politique, aux dépens de sa disposition à être une force de proposition.
 

Entretien de Seif Soudani pour Le Courrier de l'Atlas