Josiane STOESSEL-RITZ, Maurice BLANC et Mohamed Brahim SALHI (dir.), 2014, Maghreb et sciences sociales 2013. Développement durable, citoyenneté et société civile, Thème, Études, Chroniques et opinions, Paris, IRMC-L’Harmattan, 262 p., ISBN : 978-2-343-03844-5.


ANTHROPOLOGIE/SOCIOLOGIE 

PRIX : 27 € / 20 Dt


La citoyenneté est une pratique sociale qui ne se limite pas à la sphère politique, elle est une activité sociétale qui s’exerce dans les sphères économique et sociale et qui rassemble ceux qui se préoccupent de l’avenir de l’humanité et de la planète, débattant collectivement et démocratiquement de leur bien commun. Inscrite dans le mouvement social, la citoyenneté se construit dans la manière d’établir des relations entre les différentes composantes de la société civile et celles de l’Etat. Toutefois, l’évolution de nos modes de vie invite à interroger comment la citoyenneté contemporaine se négocie dans les rapports entre des individus et des institutions, entre l’Etat et des communautés. Ce débat a pris place à l’occasion du 4ème séminaire international euro-méditerranéen « Développement durable et lien social » du réseau 2DLiS qui s’est tenu en avril 2012 à Tunis. Il a nourri une dialectique de confrontation et d’enrichissement Nord/Sud, en interrogeant la citoyenneté en difficulté sur les deux rives de la Méditerranée : sur la rive Nord, en raison d’un processus d’essoufflement ; sur la rive Sud, à partir d’un processus fragile de citoyenneté en gestation. En écho à l’espoir du printemps arabe, la citoyenneté est abordée ici dans ses expressions innovantes d’appropriation des « affaires de la cité » par un apprentissage mutuel qui se conjugue en termes de solidarités et de négociations démocratiques. Pour les auteurs de cet ouvrage, il ne peut y avoir de développement durable sans citoyenneté, car elle constitue le socle d’appropriation du bien commun.

L’ouvrage présente une sélection de contributions présentées pendant le séminaire et réécrites pour aboutir à un ensemble cohérent. Elles sont regroupées en trois parties : « la conceptualisation de la citoyenneté et de la société civile, regards croisés » ; « les négociations de la citoyenneté » et « les compétences citoyennes pour un développement durable ».


 

 SOMMAIRE
 
 
I. Thématique
 
Josiane STOESSEL-RITZ, Avant-propos. Les séminaires du réseau euro-méditerranéen 2DLiS « Développement durable et lien social »
Josiane STOESSEL-RITZ, Introduction. Développement durable et sociétés : pratiques citoyennes et transitions démocratiques
 
1. Les concepts de citoyenneté, société civile et apprentissage : regards croisés

Maurice BLANC, « Printemps arabe » et printemps des citoyens : citoyenneté active et transactions sociales dans la vie quotidienne
Tom STORRIE, La citoyenneté, entreprise laïque et interculturelle
Mohamed Brahim SALHI, Engagement et mobilisation des jeunes dans les organisations de la société civile en Algérie.
 
2. La citoyenneté négociée

Mohamed-Chérif FERJANI, La société civile dans le discours politique tunisien, avant et après la révolution
Abdelhafid HAMMOUCHE, Esquisse d’une réflexion sur les transitions démocratiques dans les sociétés contemporaines
Besma LOUKIL-TLILI, Espaces publics, espace verts et civilités : quelle participation des usagers à la décision publique ?
Jean FOUCART, Science et citoyenneté : rapports de pouvoir et rationalités scientifiques
 
3. Compétences citoyennes, bien commun et développement durable
 
Francis KERN, Josiane STOESSEL-RITZ, Vigilances citoyennes et intérêt pour le bien commun : droit à la terre, communautés rurales et systèmes agraires (France, Algérie)
Afef HAMMAMI-MARRAKCHI, La démocratie participative et la démocratie environnementale en Tunisie : vecteurs de démocratie locale
Abdelmadjid DJENANE, Djazia SACHE, L’affirmation de la citoyenneté des femmes algériennes : poids des structures traditionnelles et émancipation des femmes
Pierre-Noël DENIEUIL, Postface.

II. Etudes
 
Pierre TAINTURIER, Société civile et dynamiques associatives dans la Tunisie en transition
Bernadette SAOU-DUFRÊNE, Musées du Maghreb et processus de formation des publics : les publics comme supports, les musées comme cibles
Stéphanie POUESSEL, Racisme et cosmopolitisme au Maghreb : l’implantation à Tunis de la Banque africaine de développement et le renouveau de la perception de l’autre
Ibtissem CHACHOU, Langues de la publicité et publicisation des langues dans la presse algérienne d’expression arabophone
 
III. Document

Salah HAMZAOUI, La parenté comme modèle d’organisation sociale dans la communauté des H’babsa
 
IV. Chroniques et opinions

Selima KAROUI, Tunisie, an 3 après la « révolte » : l’engagement, ou le dépassement de l’art