Mohamed KERROU (dir.), 2002, Public et privé en Islam. Espaces, autorités et libertés, coll. Connaissance du Maghreb, Paris, IRMC-Maisonneuve & Larose, 343 p., ISBN : 978-2-7068-1611-2.


ANTHROPOLOGIE/SOCIOLOGIE - ISLAM ET RELIGIONS

PRIX : Epuisé / 15 Dt

 


Les deux catégories de public et de privé sont-elles universelles ou particulières ? Peuvent-elles rendre compte de la dynamique des « sociétés musulmanes » contemporaines ? C’est à partir d’une analyse de la trilogie espaces, autorités publiques et libertés individuelles que ce livre collectif voudrait interroger les notions de public et de privé et étudier autrement l’évolution des cultures et des sociétés où l’Islam est un référent majeur.

La diversité des sujets traités (la privacy, la communication, la culture politique, l’urbain, les conflits familiaux,le harem, les seuils, les pratiques habitantes, la régulation étatique de la religion, l’intérêt général, la moralité, le cinéma et la censure des mœurs) concourt à illustrer aussi bien les interpénétrations et les transitions que les frontières et les distinctions entre ces deux sphères structurantes de la vie individuelle et collective : la publique et la privée.

Des approches différentes puisant dans plusieurs domaines du savoir humain (histoire, droit, architecture, science politique, sociologie, anthropologie) sont adoptées en vue de susciter un vaste débat théorique et empirique ayant pour objectifs à la fois de repenser les notions de public et de privé et de renouveler la compréhension de l’Islam contemporain.


 SOMMAIRE
 
 
Jean-Charles DEPAULE, Préface.
Mohamed KERROU, Introduction.
 
I. Théories du public et du privé

Anton BLOK, Dans les coulisses de la scène publique. Naissance de la privacy.
André PETITAT, Les emboîtements du privé et du public communication et métasociation.
Hamadi REDISSI, Dynamique des mœurs et de la politique dans la culture islamique.
 
II. Espaces publics et espaces privés en Islam

Sylvie DENOIX, Les notions de « privé » et « public » dans le monde musulman sunnite médiéval.
Isabelle GRANGAUD, Mises au jour de la « vie privée ». Conflits familiaux à Constantine au XVIIIe siècle.
Jocelyne DAKHLIA, Le harem de Mawlay Ismaïl un despotisme exemplaire ?
Imed MELLITI, Seuils, passages et transitions. La liminarité dans la culture maghrébine.
Mohamed GHOMARI, L’espace limitrophe. Pratiques habitantes et représentations territoriales.
 
III. Autorités publiques et libertés individuelles en Islam

Jean-Philippe BRAS, L’islam administré : illustrations tunisiennes.
Abderrahmane MOUSSAOUI, Du public et du privé. La notion d’intérêt général en Algérie.
Baudouin DUPRET, Normalité, responsabilité, moralité. Virginité et viol dans un contexte juridique égyptien.
Agnès DEVICTOR, La censure des mœurs dans le cinéma de la République islamique d’Iran.
Mohamed KERROU, Le mezwâr ou le censeur des mœurs au Maghreb.