Deux éditeurs français publient à ce jour régulièrement les travaux de l’IRMC en coédition. Depuis la convention éditoriale signée en août 2008, 16 livres ont été publiés par l’IRMC dans la collection Hommes et Sociétés aux Éditions Karthala. Sont à ce jour parus chez L’Harmattan, 4 numéros de Maghreb et sciences sociales, et 4 livres d’auteurs dans la collection inaugurée et dirigée par l’IRMC depuis 2009 Socio-anthropologie des mondes méditerranéens.
L’IRMC a en outre noué des accords ponctuels avec des éditeurs français pour publier hors collection des programmes de recherche menés à l’Institut (PUFR, L’Aube, EME, La Documentation française) et une thèse d’un ancien chercheur (PUR).
Dans sa volonté politique régionale d’être publié et diffusé localement, l’IRMC coédite également des ouvrages depuis 2012 avec des éditeurs tunisiens (laboratoire CERES, Cérès Éditions, Med Ali éditions).
 
Maghreb et Sciences sociales
L’IRMC s’est doté depuis 2004 d’une publication annuelle : Alfa. Maghreb et Sciences sociales (devenue en 2008 : Maghreb et Sciences sociales). Cette publication a une triple vocation : faire participer l’Institut aux débats des sciences humaines et sociales ; contribuer à une meilleure connaissance du Maghreb ; promouvoir les articles des jeunes chercheurs.
La structuration de la publication en Thèmes et Études devrait permettre d’atteindre cet objectif. La participation aux débats se fera par le souci d’une forte construction théorique du thème lui-même et de sa conduite dans une perspective comparative, entre les pays du Maghreb mais aussi au-delà du Maghreb, voire du Monde arabe ; par ce biais, l’institut peut espérer contribuer à instiller les recherches sur une aire culturelle dans le corpus général des sciences. Le deuxième objectif sera atteint d’une part par la primauté du Maghreb dans l’économie générale du Thème et d’autre part par la consécration exclusive des Études au Maghreb en priorité, au Monde arabe en second lieu, dans toutes leurs dimensions. Les enseignants et directeurs de recherche ont été sollicités pour proposer à la publication les travaux des étudiants et chercheurs qu’ils ont encadrés. Maghreb et Sciences sociales est doté d’un Conseil scientifique et d’un Comité de rédaction.
- Maghreb et sciences sociales 2008-2009. Les économies émergentes au Maghreb, thème sous la direction de Yamina Mathlouthi
- Maghreb et sciences sociales 2009-2010. Socio-anthropologie de l’image au Maghreb, thèmes sous la direction de Katia Boisevain et Pierre-Noël Denieuil
- Maghreb et sciences sociales 2011. Normes, marges et éthique, thèmes sous la responsabilité deCéline Aufauvre, Karine Bennafla etMontserrat Emperador-Badimon et Sihem Najar
- Maghreb et sciences sociales 2012. De la colonie à l’État-nation : constructions identitaires au Maghreb, thèmes sous la responsabilité de François Pouillon, Noureddine Amara, Vittoria Capresi et Charlotte Jelidi
 
 
La collection « Hommes et sociétés » (2003-…)
Cette collection regroupe des ouvrages de recherche et des publications à caractère scientifique portant principalement sur l’Afrique et le monde arabe. Elle comprend six séries : Sciences économiques et politiques, Anthropologie, Histoire et géographie, Changement social et développement, Tradition orale, Archéologie. (Coédition avec Karthala).
 
2009 :
- Pierre-Robert Baduel (dir.), Chantiers et défis de la recherche sur la Maghreb contemporain
- Mihoub Mezouaghi (dir.), Les localisations industrielles au Maghreb
- Houda Laroussi, Micro-crédit et lien social en Tunisie
- Sylvie Mazzella (dir.), La mondialisation étudiante. Le Maghreb entre Nord et Sud
- Lamia Zaki (dir.), Terrains de campagne au Maroc : les élections législatives de 2007
 
2010 :
- Clémentine Gutron, L’archéologie en Tunisie XIXe-XXe siècle
- Pierre-Noël Denieuil et Mohammed Madoui (dir.), Entrepreneurs maghrébins. Terrains en développement
 
2011 :
- Lamia Zaki (dir.), L’action urbaine au Maghreb. Enjeux professionnels et politiques
- Pierre-Robert Baduel (dir.), La nouvelle scène urbaine. Maghreb, France, Etats-Unis
 
2012 :
- Sihem Najar (dir.), Les nouvelles sociabilités du Net en Méditerranée
- Monia Lachheb (dir.), Penser le corps au Maghreb
- Belkacem Benzenine et Amar Mohand-Amer (dir.), Le Maghreb et l’indépendance de l’Algérie
- Stéphanie Pouessel (dir.), Noirs au Maghreb : enjeux identitaires
 
2013 :
- Sihem Najar (dir.), Le cyberactivisme au Maghreb et dans le monde arabe
- Sihem Najar (dir.), Les réseaux sociaux sur Internet à l’heure des transitions démocratiques
- Eric Gobe, Les avocats en Tunisie de la colonisation à la révolution (1883-2011), sociohistoire d’une profession politique
 
 
La collection « Socio-anthropologies des mondes méditerranéens » (2010-…)
Le but de cette collection, dirigée par l’IRMC, est de valoriser et de diffuser les travaux de chercheurs en sciences humaines et sociales, portant sur les territoires méditerranéens : Maghreb, Proche-Orient, rives nord et sud-est de la Méditerranée. La dimension socio-anthropologique est le garant d’une attention portée aux populations, à leurs usages, à leurs systèmes de valeurs et au lien social qui structurent un projet de société. Cette perspective peut judicieusement se superposer avec des approches historique, juridique, politologique et économique des mondes concernés.
Sur les bases géographiques et disciplinaires ci-dessus décrites, la collection abrite des thématiques aussi variées et complémentaires que : monde rural et agricole ; dynamiques urbaines ; entreprenariat et accès à l’emploi ; développement social, sociabilités et solidarités ; politiques publiques et espaces privés ; réformes et réformisme, socio-anthropologie du droit ; sociologies de la santé ; recompositions de la famille. Ces travaux peuvent être monographiques (axés sur un pays en particulier) ou plus précisément comparatifs (approches croisées sur les sociétés, analyse des interdépendances entre les deux rives).
Les ouvrages d’auteur(s) ou collectifs publiés dans la collection Socio-anthropologies des mondes méditerranéens ne sont pas forcément issus de recherches directement menées et gérées par l’IRMC dans le cadre de ses programmes. Ils peuvent être proposés par des chercheurs associés, collaborateurs directs et partenaires de l’IRMC, ou des jeunes chercheurs dont les anciens boursiers d’Aide à la Recherche (MAEE) et autres doctorants en sciences sociales (Coédition avec l’Harmattan).
 
2009 :
- Odile Moreau (dir.), Réforme de l’État et réformismes au Maghreb
 
2011 :
- Ridha Ben Amor, Les formes élémentaires du lien social en Tunisie : de l’entraide à la reconnaissance sociale,
 
2013 :- Nadhem Yousfi, Des Tunisiens dans les Alpes-Maritimes : une histoire locale et nationale de la migration transméditerranéenne (1956-1984) (juillet 2013)
 
2014 :
Lilia Othman Challougui et Sihem Najar (dir.), Ecrire sur les femmes : retour réflexif sur une expérience de recherche
 
 
Titres hors collection issus de collaborations ponctuelles françaises
 
2011 :
- Myriam Bacha (dir.), Architectures au Maghreb (XIXe-XXe siècles), Tours, PUFR
-Pierre-Arnaud Barthel et Lamia Zaki (dir.), Expérimenter la ville durable au sud de la Méditerranée, Paris, L’Aube
 
2013 :
- Gilles Férreol et Pierre-noël Denieuil (dir.), La violence scolaire : acteurs, contextes, dispositifs. Regards croisés France-Maghreb, Fernelmont, EME
- Myriam Bacha, Patrimoine et monuments en Tunisie : 1881-1920, Rennes, PUR
- Charlotte Jelidi (dir.), Les musées au Maghreb et leurs publics : Algérie, Maroc, Tunisie, Paris, La Documentation française
 
 
Titres hors collection issus de collaborations ponctuelles tunisiennes
 
2012 :
- Morgan Corriou (dir.), Publics et spectacle cinématographique en situation coloniale, Tunis, CERES
- Moncef Ouannès et Pierre-Noël Denieuil (éd.), Une histoire méconnue. Les relations libyo-françaises au Fezzan de 1943 à 1956 : regards croisés : Libye, France, Tunisie, Tunis, Cérès éditions
 
2013 :
- Sihem Najar (dir.), Penser la société tunisienne aujourd’hui : la jeune recherche en sciences humaines et sociales, Tunis, Cérès éditions