Communication, médias et liens sociaux en Méditerranée (COMMED)


Responsable : Sihem NAJAR

Chercheurs associés :

Partenaires institutionnels :


Résumé :

Notre époque de la révolution numérique impose une nouvelle « logique communicationnelle » transformant les liens sociaux, les repères spatio-temporels et les identités. Deux tendances, tantôt en synergie, tantôt en contradiction, sont concomitantes à cette révolution et méritent d’être soulignées. La première concerne le développement galopant des technologies de l’information et de la communication (TIC) lié au processus de globalisation et de mondialisation de l’économie. La deuxième renvoie aux mouvements identitaires hétéroclites qui trouvent dans la plateforme numérique un lieu privilégié leur permettant de renforcer et d’élargir leur sphère d’expression, de revendication et d’action. Notre objectif, dans le cadre de ce projet pluridisciplinaire et transméditerranéen, consiste à initier une réflexion sur les transformations des liens sociaux et des identités dans un contexte de démocratisation des usages des TIC. Dans une telle perspective, il s’agit moins de traiter des questions relatives à la globalisation de l’économie numérique et à l’investissement dans le secteur des TIC (1), que de s’intéresser aux différents modes d’appropriation sociale des technologies numériques.

Notre projet part d’un triple constat : d’abord le manque de travaux interdisciplinaires et comparatifs sur les usages sociaux des TIC en rapport avec les nouvelles configurations de liens sociaux et les constructions identitaires dans l’espace méditerranéen ; ensuite la prédominance des travaux de type socio-économique sur les questions des TIC, au détriment de travaux basés sur des approches psychosociologiques, sociologiques et anthropologiques ; enfin la prolifération des communautés et des réseaux sociaux méditerranéens (réseaux professionnels, communautés diasporiques, groupes amicaux…) qui ont de plus en plus tendance à passer par les moyens de communication modernes (téléphones mobiles, Internet…). En quoi les TIC sont-elles génératrices de nouvelles configurations identitaires en Méditerranée ? Comment les acteurs sociaux parviennent-ils à jongler avec les divers outils de communication pour renforcer leurs différents groupes d’appartenance et construire d’autres formes d’agrégations sociales ? Dans quelle mesure l’accès inégal à la culture numérique est-il un facteur essentiel qui vient aggraver le fossé « scientifique » entre le Nord et le Sud de la Méditerranée ? Quels rôles les TIC peuvent-ils jouer aujourd’hui au niveau de la résistance et des revendications sociales ?

Les différents moyens d’information et de communication constituent un biais par lesquels les acteurs sociaux en Méditerranée s’engagent dans des processus de recomposition identitaire pour se libérer d’un statu quo fixe et figé. En ce sens, le paysage virtuel et médiatique constitue un exemple probant qui montre comment des groupes professionnels (entrepreneurs, universitaires, ingénieurs, médecins, journalistes…) confinés dans un cadre géographique restreint, s’approprient des TIC (téléphones mobiles, Internet, visioconférences…) pour dépasser les frontières nationales et élargir leurs champs d’action et d’affirmation identitaire.

Sur un autre plan, il est important de souligner que les dispositifs sociotechniques (Internet, téléphonie mobile, médias audio-visuels…) qui ne cessent de s’accroître et de se diversifier offrent à leurs usagers des espaces sociaux de rencontre, d’échange et de négociation. Si de tels dispositifs favorisent une certaine mise en commun du savoir, du savoir-faire et des informations, il n’en demeure pas moins que les différentes formes de communication électroniques sont, d’une part, révélatrices d’une « fracture numérique » qui se traduit par une « renaissance des inégalités » quant à l’accès aux données et, d’autre part, génératrice de rapports de force liés à la manipulation des outils, ainsi qu’à la production, à la maîtrise et à la diffusion des informations.
Ce projet s’articule autour de cinq axes thématiques essentiels, susceptibles de fédérer des chercheurs et les équipes appartenant à des disciplines différentes et à des pays riverains de la Méditerranée, notamment occidentale :

  • 1. Les transformations des liens sociaux en Méditerranée à l’ère des TIC
  • 2. L’accès différencié aux TIC et les retombées sociales de « la fracture communicationnelle » en Méditerranée
  • 3. Le processus communicationnel et l’interactivité concepteurs – usagers
  • 4. Le cyber activisme et les mouvements sociaux en ligne
  • 5. La dimension linguistique dans les échanges établis grâce aux TIC

Objectifs du projet GDRI :
- Initier une réflexion interdisciplinaire sur les usages sociaux des TIC et les constructions identitaires en Méditerranée en organisant des rencontres scientifiques ponctuelles (physiques quand c’est possible mais aussi à distance via le NET) qui favorisent les échanges des connaissances et des expériences entre chercheurs appartenant à des disciplines diverses, à des laboratoires et équipes de recherche et à des pays méditerranéens différents.
- Développer une analyse comparative des usages sociaux de l’Internet, du téléphone mobile et des médias audiovisuels en Méditerranée visant à mettre en place et à renforcer des réseaux scientifiques, académiques et professionnels, dans le cadre de réunions de réflexion, de journées d’études, d’assemblées virtuelles et de sessions de formation.
- Mettre en place un réseau interdisciplinaire méditerranéen sur le thème « Communication, médias et liens sociaux en Méditerranée » en vue de monter un programme-cadre de recherche de l’Union Européenne 7ème PCRD ou d’une ANR.


Activités :

21-06-2013 : Première réunion technique de lancement du programme.
28-06-2013 : Journée d’étude intitulée Transformations sociopolitiques et médias au Maghreb. Les nouveaux paysages télévisuels en Tunisie et les défis du passage à la démocratie.
24-11-2013 : Rencontre Communication et recomposition des liens sociaux à l’heure des TIC.
29-04-2014 : Réunion organisée dans le cadre du GDRI du programme COMMED à Rabat.
06-11-2014 : Réunion organisée dans le cadre du GDRI du programme COMMED à Malaga.

Publications :