Haut de page

CNRS

USR 3077
IFRE
MAEE

Contenu

Être notable au Maghreb. Dynamique des configurations notabiliaires
Abdelhamid Hénia (dir.), 2006

Être notable au Maghreb. Dynamique des configurations notabiliaires, Abdelhamid Hénia (dir.), 2006, Paris, Maisonneuve & Larose, coll. Connaissance du Maghreb, 360 p., ISBN : 978-2-7068-1802-8

Le discours dominant dans les pays du Maghreb continue de stigmatiser les figures de notables dits traditionnels au nom de la modernité. L’usage scientifique de la notion de notable n’est pas pour autant disqualifié. Le présent ouvrage s’intéresse au système élitaire au Maghreb sur la longue durée, de l’Antiquité à nos jours. Il en étudie la dynamique en rapport avec les formes historiques du pouvoir et montre comment la notabilité a pris avec le temps des figures changeantes et des nominations successives. Loin d’avoir disparu avec le renforcement de l’État au Maghreb aujourd’hui, la notabilité a su s’adapter, voire infléchir le pouvoir centralisateur, selon des modalités variables, du local au national.

Être notable au Maghreb réunit les actes du programme « Villes et territoires au Maghreb. Modes d’articulation et formes de représentation » mené à l’Institut de recherche sur le Maghreb contemporain de 1996 à 1998. Ce programme et le présent ouvrage ont été dirigés par Abdelhamid Hénia, alors chercheur à l’IRMC, actuellement professeur des universités en histoire moderne à l’Université de Tunis et directeur du Laboratoire Diraset-Études maghrébines (Tunis).

Sommaire

Abdelhamid HENIA, Introduction

I. Formes élitaires pré-étatiques

Houcine JAÏDI, Le patronat des cités dans les provinces romaines d’Afrique. Expression de l’allégeance et facteurs de la territorialisation
Leïla BLILI, La coutume dans le droit ou la lente construction de la jurisprudence.
Nelly AMRI-SALAMEH, La malédiction du saint. Du‘â’ et situations de conflit dans l’Ifrîqiyya médiévale. Essai de typologie.
Hussein BOUJARRA, ‘Ulamâ’ et awliyâ’ dans l’Algérie et la Tunisie
des XVIe et XVIIe siècles.
Rahal BOUBRIK, Notables religieux, ville et espace nomade. Le cas de Walâta en Mauritanie.
Mouldi LAHMAR, Libyens et Italiens en Tripolitaine (1911-1928). Quels territoires d’allégeance politique ?

II. Le temps de la figure du cheikh et du pouvoir suzerain

Abdelhamid HENIA, Les notables dans la Tunisie de l’intérieur (XVIIIe-XIXe s.).
Ahmed CHERAI, La rébellion de Fès au début du XIXe siècle, d’après l’historien marocain Abû-l-Qâsim al-Zayyânî (1734-1834)
Adel LTIFI, La famille maraboutique de Sidi Ahmad Tlili. Un exemple d’alliances matrimoniales de notables.
Mohamed MERIMI, Une famille maraboutique de Jerba au XVIIIe siècle.
Nora LAFI, L’affaire ‘Alî al-Qarqanî (Tripoli, 1872).

III. Le temps des notables-caïds et du pouvoir souverain

Mustafa TLILI, Ahmed Ben Youssef des Hamâma. Itinéraire d’un notable de milieu tribal au XIXe siècle.
Mahmoud ETTAYEB, L’accession de Mohammed Bel Ouaer au caïdat. Un cas de compétition politique chez les Oulad Saïd (1855-1862).
Mohammed KENBIB, Les notabilités juives marocaines au XIXe siècle.
Yvonne SAMAMA, Thami al-Glaoui ou l’émergence d’un pouvoir
parallèle fort au Maroc (fin XIXe-milieu XXe siècle).

IV. Les nouvelles figures notabiliaires des périodes coloniale et post-coloniale

Brahim SALHI, Contestations identitaires et politiques en Algérie (1945-1980). Le poids du local.
Abdelghani ABOUHANI, Les notables de Taliouine (Maroc) et leur rôle dans la gestion territoriale.
Myriam CATUSSE et Raffaele CATTEDRA, Stratégies notabiliaires et recomposition du paysage urbain de Casablanca.
Ahmed KHOUAJA, Une famille d’entrepreneurs originaire de Boumerdès. Système notabiliaire et changements sociaux dans les petites villes du Sahel tunisien.
Olivier FENEYROL, Pouvoir local, pouvoir sur le local en Tunisie.
Les agents du Parti entre État et territoires.
 

Pied de page

Archives | Plan du site | Mentions légales - Crédits | RSS